• Sébastien Van Passel

Les holdings belges cotés en bourse de Bruxelles (BEL-20)

Mis à jour : 8 janv. 2019



Beaucoup d'entre vous connaissent probablement des noms tels que Ackermans & van Haaren, Brederode, GBL, Sofina ou encore GIMV, mais savez-vous ce que ces entreprises font ou quels sont les critères pour les valoriser?


Cet article va vous permettre d'en savoir un peu plus à ce sujet.


1. Définition:

"Un holding est une société financière qui n’a d’autre activité que de prendre des participations financières dans d’autres sociétés et de réaliser ainsi des bénéfices au travers des dividendes perçus et des plus-values réalisées. Investir dans un holding, c’est donc investir indirectement dans un nombre plus ou moins important d’autres sociétés. Pour bon nombre de holdings, cela permet aussi d’investir indirectement dans des valeurs non cotées dans lesquelles il ont des participations (ce qu’on appelle l’activité de private equity)*".

2. Quels sont les avantages liés à un investissement dans un holding coté ?

  • Vous avez accès à un portefeuille diversifié, composé d'actions cotées (en moyenne 50 % des holdings), Venture Capital (jeunes entreprises) et Private Equities (actions non cotées);

  • Une facilité d'accès à ces Venture Capital ou Private Equities habituellement inaccessibles pour l'investisseur privé. Par exemple, pour les amateurs de "Belgian Chocolates" via le holding "Compagnie du Bois Sauvage" vous pourriez vous offrir une participation en Neuhaus;


  • Vos frais sont limités : Tout en optant pour de la diversification, vous réduisez vos frais par rapport à des fonds d'actions;

  • Vous bénéficiez de la décote. Il s'agit de la différence entre la valeur intrinsèque et le cours (voir point 4);

  • Ces valeurs sont souvent fiables : Valeur intrinsèque publiée par le holding – GimvBois Sauvage GBL (les chiffres publiés sont rarement remis en cause par les analystes);

  • Ce véhicule d'investissement vous permet d’éviter de payer le double précompte (intéressant lorsque l'on investi dans des valeurs étrangères);

  • Le Track record : Le management est en général très stable au même titre que leurs participations qu'ils connaissent parfaitement. De plus, les holdings investissent dans des actifs sur le très long terme;

  • La méthode de Warren Buffet. Buffet, celui qui est également connu sous le pseudonyme de l'"Oracle d'Omaha". Pour la petite histoire, celui-ci parvient à réunir plus de 20.000 personnes tous les ans à son assemblée générale. Buffet a toujours eu comme stratégie de diversifier son portefeuille, de ne jamais jouer le timing, de détenir des positions de qualité sur le long terme. Ce modèle est reproduit avec succès par nos holdings belges.

3. Le plus gros inconvénient:


Il est souvent reproché aux holdings de manquer de transparence. En effet, les familles à l'origine de la création du holding détiennent encore une part non négligeable des titres (entre 30-35 % en moyenne). Par conséquent, les dirigeants se limitent aux obligations légales en matière de communication financière. Nous voyons cependant certains changements apparaître. En effet, chez GBL, par exemple, parmi les nouveaux objectifs stratégiques, il est un point qui retient notre attention, c'est la communication. Via des road shows, le groupe GBL va se faire connaître afin d'attirer de nouveaux investisseurs étrangers.


4. Quels sont les critères utilisés pour valoriser un holding ?

  • La décote: les études démontrent que les holdings ont ce que l'on appelle une décote (différence entre la valeur intrinsèque et le cours de bourse). Elle se situe en moyenne entre -20 et - 30 % pour les holdings belges. Les holdings américains ont une décote plus faible de l'ordre de (+/-) - 15 % comme celle de Warren Buffet (Berkshire Hathaway). Dès lors, il est important de connaître l'évolution de cette décote sur le long terme (+/- 5 ans) pour pouvoir apprécier la valeur actuelle du holding. Certains économistes ayant étudié la question nous disent que le moment idéal pour investir dans un holding c'est en période de hausse des marchés car la décote à alors tendance à s’accroître (selon Bruno Colmant). A contrario, en période de baisse des marchés la décote tend à se réduire;

  • La confiance dans la stratégie du holding: Les analystes détermineront si les participations dans les actions cotées - venture capital ou private equity sont de réelles opportunités pour le holding;

  • Les performances futures attendues ainsi que l'évolution du paiement des dividendes;

  • Le ré-investissement des dividendes: les holdings belges ré-investissent en moyenne 12 % de leurs dividendes;

  • L'évolution de la croissance de la valeur intrinsèque. Et est-ce que le cours de bourse suit cette tendance de croissance;

  • Identifier les ventes de participations dans le but de profiter de plus-values.

5. A quel moment la décote est-elle partiellement ou totalement effacée?

La décote se réduira au moment de la vente de participations lors de la dissolution du holding.

Par exemple :


La financière de Tubize détient un seul titre en portefeuille, en l’occurrence, UCB. Et en cas de vente d'UCB, Tubize sera probablement dissolue. La valeur de la financière de Tubize sera par conséquent corrélée à la revente des titres UCB.


6. Conclusions :

Investir dans un holding, c'est prendre part à une stratégie d'investissement sur le long terme. L'investisseur devra être patient, en sachant que la plupart des participations en "private equity" sont détenues jusqu'à 10-12 ans et que les actions cotées sont elles souvent détenues pour de plus longues périodes. Cet investissement comporte des risques, mais il est également gage de stabilité, de diversification et a l'avantage d'offrir très souvent des dividendes intéressants.


Ce sujet vous intéresse et vous souhaitez en savoir plus, n'hésitez pas à me contacter.


Sébastien Van Passel

Sources :

  • Weghsteen NV - "Holdings & Reits" by Hans Heytens Head of Research and Portfolio Manager (sept. 2015)

  • *https://www.test-achats.be/invest/holdings-a-ne-pas-negliger-s791914.htm

  • Bruno Colmant - conférence B19 - septembre 2015​

Disclaimer :

L’auteur de cet article ne détenait pas les titres mentionnés dans cet article à sa date de parution.

De plus, cet article ne doit en aucun cas être considéré comme des conseils en investissements, il a pour seule vocation de vous informer au sujet de ces instruments financiers.

#ucb #financièredetubize #gbl #holding #ackermansampvanHaaren #Sofina #venturecapital #Privateequity #BelgianChocolates #Neuhaus #GIMV #bel20 #sébastienvanpassel #Berkshire

  • Grey Google+ Icon
  • Grey Twitter Icon
  • Grey LinkedIn Icon
  • Grey Facebook Icon

Sébastien Van Passel |sebastien@4investors.eu  |+32.470.369.636 | Belgium

Proudly created with Wix.com

  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon